Avis sur « Nightrunner » de Lynn Flewelling, tome 4

nightrunner,-tome-4---le-retour-des-ombres-537740[1]

Dans une atmosphère tendue au sein même de la cour Skala, la reine Phoria convoque nos deux protagonistes. Après une décision difficile, Seregil et Alec sont de retour en mission sur les terres d’Aurënen. Mais le sort s’acharne, et après une embuscade, ils se retrouvent séparés, réduits en esclavage en direction de Plénimar.

Ce tome nous apporte enfin une vision de la patrie ennemie jurée de Skala. Plénimar s’avère semblable à toute autre nation, bien loin des hordes de nécromanciens que l’on pouvait s’imaginer. Mais l’esclavage y est monnaie courante et Alec découvre à ses dépens les nébuleux travaux des alchimistes. De son côté Seregil ne perd pas espoir, mais il pourrait bien se voir rattrapé par son passé, là où il ne l’attendait pas.

Même s’il reste intéressant, ce tome traine en longueur, à défaut d’une action soutenue. Guère habitué à cela dans les romans précédents, on trépigne d’impatience. Seuls les révélations et les résultats de l’alchimie nous surprennent. J’attends tout de même le prochain avec impatience.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *