Tous les articles par sevanvance

Avis sur la série « Autre Monde » de Maxime Chattam

couvs-AM3[1]

Des éclairs mystérieux font disparaître les gens. Une tempête cataclysmique dévaste le monde et la nature reprenant ses droits comme si des milliers d’années s’étaient déroulés, en l’espace d’une seule nuit.

Tel est le Nouveau Monde, auquel Matt et son ami Tobias doivent désormais faire face. Les enfants se font rares et les adultes survivants, s’ils ne sont pas transformés en mutants hideux, semblent tous animés par la haine. Poursuivis par des monstres montés sur échasses et la mystérieuse entité qui les dirige, Matt et Tobias vont trouver refuge auprès d’une communauté de jeunes. Rejoints par Ambre, ils vont former l’alliance des trois et essayer de comprendre les dons surnaturels que certains d’entre eux développent. Il ne seront pas de trop pour survivre face aux gloutons, mangeombres, animaux géants et aux adultes, violents et sans pitié.

Les créatures nous terrifient et on vibre avec l’inséparable trio dans les bons comme les mauvais moments. On se régale des appellations enfantines pour caractériser toutes les bizarreries qui composent désormais la planète, et on brûle d’impatience de savoir jusqu’où va les mener leur périple.

Entre fantastique et science-fiction, Maxime Chattam nous plonge dans un univers divertissant et entrainant. Il ne tient plus qu’à vous de libérer votre âme d’enfant.

 

L’épée de vérité de Terry Goodkind

L'épée de vérité : la série de Terry Goodkind
L’épée de vérité : l’intégrale du chef d’œuvre de Terry Goodkind

 

 

 

 

 

 

 

 

L’épée de vérité guide le sourcier dans sa quête

 

Avant de mettre la main sur l’épée de vérité, Richard Cypher, est un humble garde forestier de la forêt de Hartland. Son destin bascule lorsqu’il sauve une inconnue des griffes d’assassins. Sa rencontre avec la belle Kahlan et la découverte de la véritable identité de son ami Zedd, va l’entrainer dans une quête à travers les contrées du Milieu. Un monde séparé des terres d’ouest de son enfance par une frontière magique, réputée infranchissable. Continuer la lecture de L’épée de vérité de Terry Goodkind

Avis sur « Nightrunner » de Lynn Flewelling, tome 4

nightrunner,-tome-4---le-retour-des-ombres-537740[1]

Dans une atmosphère tendue au sein même de la cour Skala, la reine Phoria convoque nos deux protagonistes. Après une décision difficile, Seregil et Alec sont de retour en mission sur les terres d’Aurënen. Mais le sort s’acharne, et après une embuscade, ils se retrouvent séparés, réduits en esclavage en direction de Plénimar.

Ce tome nous apporte enfin une vision de la patrie ennemie jurée de Skala. Plénimar s’avère semblable à toute autre nation, bien loin des hordes de nécromanciens que l’on pouvait s’imaginer. Mais l’esclavage y est monnaie courante et Alec découvre à ses dépens les nébuleux travaux des alchimistes. De son côté Seregil ne perd pas espoir, mais il pourrait bien se voir rattrapé par son passé, là où il ne l’attendait pas.

Même s’il reste intéressant, ce tome traine en longueur, à défaut d’une action soutenue. Guère habitué à cela dans les romans précédents, on trépigne d’impatience. Seuls les révélations et les résultats de l’alchimie nous surprennent. J’attends tout de même le prochain avec impatience.

 

Avis sur la série « Nightrunner » de Lynn Flewelling, tomes 1, 2 et 3

17412_1114083

Quand le jeune Alec de Kerry est injustement emprisonné sans espoir de revoir un jour la lumière du jour, il ne s’attendait pas à y faire une rencontre qui allait chambouler toute son existence.

Mené par Seregil de Rhiminee dont il devient l’apprenti, Alec va se retrouver entrainer dans une série d’évènements aux implications sombres et profondes, aux services des énigmatiques veilleurs.

L’histoire suit la trame de fond de l’éternelle guerre entre les royaumes de Plénimar et Skala, où se retrouvent entraînés nos héros de façon réaliste, sans se positionner pour autant, en grands sauveurs de toute la nation. Ils obtiennent leurs lots de succès, parfois de cinglantes défaites et de grandes victoires en secret, chacune bien souvent dans la douleur.

On découvre avec délice un Seregil entouré de mystère, aux multiples facettes, embringuant dans son sillage le naïf Alec de Kerry dont l’esprit affuté ne tardera pas à s’épanouir de ce mode de vie singulier. On se laisse emporter par leurs facéties et on apprend à les connaître, tout comme Alec avec son fantasque et imprévisible compagnon, noble le jour, voleur la nuit. 

Là où Lynn Flewelling est magistrale, c’est sûr la profondeur des personnages. Tout au long de l’histoire, elle nous dévoile une pluie de détails aussi précis que touchants et le passé des personnages se révèle. Elle décortique avec élégance les débats intérieurs de chacun, attachants, passionnants, on partage leurs joies et leurs déconvenues avec des sentiments similaires.

Au fil de leurs péripéties, les protagonistes et leurs amis évoluent, surtout le jeune Alec, livrant aux lecteurs toute une palette d’actions et d’émotions qui rendent ses romans si vivants.

 Pour ceux qui s’ennuient rapidement, Nightrunner est fait pour vous. L’action y est omniprésente. Pas de longueur en descriptions qui s’éternisent, Alec, Seregil et les autres personnages se débattent dans une spirale de situations et d’interactions à vous donner le tournis. Au point de devoir vous accrocher fermement à la couverture et de vous laisser emporter.

 

Arena 13 de Joseph Delaney

Arena 13 de Joseph Delaney : découvrez l'histoire de Leif au sein du dernier fief de l'humanité
Arena 13 de Joseph Delaney

Le pitch:

Dans  » Arena 13 « , nous suivons l’apprentissage de Leif, jeune garçon du sud de Midgar, dont le plus grand rêve est de participer aux combats de la prestigieuse arène 13. Il gagne la capitale dans l’espoir de devenir l’apprenti de Tyron, le meilleur maître lame de Gindeen. Il va découvrir à ses dépens la vie sous la terreur d’un énigmatique tyran, le Djinn Hob. Continuer la lecture de Arena 13 de Joseph Delaney